Présentation du Bell 206 Long Ranger

Nombre de vol

Heures de vol

Mise en service juin 2017

T-Rex 700

Mise en service

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Pour le début des essais en vol

Bell 206 Long Ranger

  Récepteur : Futaba
  Moteur : Align SP 
  Pignon : 
  Régulateur : Hobbywing 130A
  Flybarless: Naza-H & GPS
  Accus : LiPo 2x 5000mAh 6S
  Pales principales :  
  Pales anti-couple :
  Long/Larg/Haut : 1662/335/480mm
  Ø Rotor : 1580mm 
  Poids : 

Bell 206B-3 /Données techniques

Image illustrative de l’article Bell 206

Bell 206 / Police 


Rôle Hélicoptère multi-usage
Constructeur Drapeau : États-Unis Bell Aircraft Corporation
Premier vol

1966 (206A)

1971 (206B)

1977 (206B-3)

Mise en service 1967
Date de retrait Toujours en service
Équipage
1 pilote, 4 passagers
Motorisation
Nombre 1
Type Allison 250-C20B
Puissance unitaire 420 ch
Nombre de pales 2
Dimensions
Diamètre du rotor 10,16 m
Longueur 12,11 m
Hauteur 2,83 m
Masses
À vide 777 kg
Carburant 230,4 kg
Maximale 1 451 kg
Performances
Vitesse de croisière 190 km/h
Vitesse maximale 240 km/h
Plafond 6 100 m
Distance franchissable 600 km

HISTOIRE

Petit historique…                                                                                           


Le T-Rex 700 a été acheté a un pilote suisse-allemand, qui ne l’avait pas utilisé beaucoup. Je ne l’ai pas mis en service tout de suite, et il a somnolé une année dans mon atelier. Puis je suis allé l’apporter à mon ami Gregor Lischer pour les réglages et essai en vol. J’ai pris possession de ma machine le 12 avril 2017 à Deitingen avec grand bonheur ! 

Il a été équipé d’un module Naza-H qui me donne entière satisfaction :

 

HISTOIRE

Les premiers vols furent effectués sur le terrain de notre Amicale des Dragons à St-George en été 2017. J’ai pu apprivoiser la bête assez rapidement au vu de ma jeune expérience dans le monde de l’aéromodélisme. Puis ce fut vraiment au cours de la saison 2018, que j’ai vraiment pu m’éclater avec cette machine… Et la particularité du module Naza-H avec son GPS, nous ont permis de faire ce petit clin d’oeil !

 

Vidéo Takeoff 9A/HDB Split Airport


La migration vers la version maquette


Le choix de la maquette qui va équiper ce T-Rex 700 c’est fait assez simplement. En voulant garder la tête d’origine, il n’y avait pas beaucoup d’hélicoptère qui correspondait à ce critère; Mon choix c’est donc porté sur le Bell 206 version Long Ranger. La maquette a été achetée chez Baumann Hélicoptère à Belp.

La construction a proprement dite commença en février 2019, avec le dessin de plan pour une installation dans le fuselage de la mécanique. Plusieurs essai de mise en place et des modifications du fuselage ont été nécessaires.

Vous pouvez accéder aux premières photos du montage en cliquant ici

Fin mars 2019, la maquette et la mécanique ont été amenée chez mon ami Claude Piazzini, mécanicien de précision à la Vallée de Joux. Il va développer une fixation rapide, identique à celle qui équipe mon Ecureuil AS350 AirZematt, afin de solidariser le tout ensemble.

(Image de la mécanique dans le fuselage pour la prise de cotes)

La réalisation du premier plan ayant été fait, la fabrication des pièces a pu être débutée mercredi 24 mars 2019. Des fraisages dans la masse d’aluminium seront réalisés pour les différentes pièces (ici pièce de la base).

Les plans sont à chaque fois réalisés et personnalisés en fonction des besoins et des spécificités de la machine et de la maquette. Une recherche de la meilleure option est donc toujours nécessaire pour une parfaite adaptation de l’ensemble châssis/maquette

Parralèlement, les différentes adaptations sont réalisées. Différentes découpes sont nécessaires pour que l’axe du rotor principal puisse est libre de mouvements dans la maquette.

 

 

L’ajustement du tube de queue de la maquette demande un grande précision de découpe, pour garantir la bonne évolution de la mécanique de l’anticouple.

Le capot du tube de queue qui viendra caché la pignonerie, ne devra pas entravé cette dernière.

HISTORIQUE DU BELL 206 Long Ranger


Le Bell 206 est, stricto sensu, la désignation constructeur du YOH-4A. Mais le Bell 206 que nous connaissons en est un dérivé, dont la désignation exacte est Bell 206A. L'YOH-4A avait perdu face au OH-6 en mai 1965, et Bell envisageait de le vendre sur le marché civil. Mais cela supposait de redessiner complètement la cellule d'origine, trop petite.

L'espace intérieur fut donc agrandi afin de loger plus confortablement les 3 passagers et d'augmenter le volume pour les bagages. Edwin J. Ducayet, le président de Bell, le nomma JetRanger en référence au Bell 47J Ranger.

Le prototype vola pour la première fois le 10 janvier 1966. Il était alors équipé d'un moteur Allison C18A de 235 kW. Il fut certifié par la FAA le 20 octobre 1966, et les livraisons commencèrent le 13 janvier 1967.

L'US Navy sélectionna le Bell 206A comme hélicoptère d'entraînement de base, et le désigna TH-57A Sea Ranger.

40 exemplaires furent acquis en janvier 1968. L'OH-6A posant problème, l'US Army rouvrit le concours en 1967 et sélectionna le Bell 206A le 8 mars 1968, qui fut désigné OH-58A Kiowa. 2200 exemplaires furent commandés, et furent livrés du 23 mai 1969 jusqu'en 1973. 74 OH-58A furent vendus au Canada, qui le désigna CH-136. Ils furent utilisés de 1971 à 1995. 10 autres furent vendus à la république dominicaine. Le Bell 206A fut également construit sous licence par Agusta, dès 1969. L'OH-58B est la désignation des hélicoptères vendus à l'Autriche : 12 furent livrés à partir de juin 1976 et 11 sont toujours en service.

Le Bell 206B JetRanger II fut introduit en 1971, et fut également construit sous licence par Agusta. Le Bell 206L LongRanger est une version allongée de 63 cm du Bell 206, capable d'accueillir 7 personnes. L'OH-58C fut équipé d'un moteur plus robuste, de systèmes de vision nocturnes et, pour certains exemplaires, de 2 missiles Stinger. Dans le cadre du programme AHIP (Army Helicopter Improvement Program), 578 OH-58A furent portés au standard OH-58D.

Le Bell 206LT TwinRanger dérive du projet de conversion de LongRanger en hélicoptères biturbine mené par la société Tridair Helicopters en 1989. Basé sur le Bell 206L-4, il s'est construit à seulement 13 exemplaires, livrés entre janvier 1994 et 1997. Il a été remplacé par le Bell 427.

Le Bell 206 est en service en Albanie (AB 206), au sein de l'armée argentine (5 Bell 206B-3, plus 20 Agusta-Bell 206B-2 commandés), au Bangladesh (3 Bell 206L-4 au sein de l'armée, 2 Bell 206L-1 et 2 Bell 206L-4 au sein de la force aérienne), au Brésil (désigné H-4 au sein de la force aérienne, qui possède 1 exemplaire, et H-6 au sein de la marine, qui en possède 17), à Brunei (2 Bell 206B), en Bulgarie (6 exemplaires).

On le trouve aussi au Cameroun (4 Bell 206L-3 reçus, 2 en service), au Chili (3 Bell 206B au sein de la force aérienne, 6 au sein de la marine), en Colombie (32 Bell 206B-3), en Croatie (3 Bell 206B-3 entrés en service en 1997), en Israël (18 Bell 206B, désignés Saifan), en Jamaïque (2 exemplaires depuis 2008), au Mexique (66 exemplaires), au sein de l'armée pakistanaise (13 exemplaires), au sein de l'armée taïwanaise (39 OH-58D et 30 TH-67A), en Slovénie (4 Bell 206B-3), au Venezuela (1 exemplaire dans l'armée et 2 dans la marine)

Il fut utilisé par l'armée chilienne, peut-être la Finlande, sans doute par l'Italie, par la Libye (4 exemplaires construits en Italie), peut-être par Malte, en Suède (1 Bell 206A utilisé par la force aérienne, 22 Bell 206A au sein de l'armée entre 1968 et 2004, 10 Bell 206B au sein de la marine entre 1970 et 2002). la force aérienne iranienne utilisa 3 AB-206A. Le Bell 206 aurait été produit par Panha sous la désignation Shabaviz 2061 et introduit en 1998 au sein des forces iraniennes.

L'OH-58A fut déployé au Vietnam en août 1969, jusqu'à la fin du conflit. 45 exemplaires furent perdus au combat ou par accident. Des OH-58D furent déployés lors de l'opération "Prime Chance", en 1988. Il s'agissait d'escorter des pétroliers lors de la guerre Iran/Irak. Les OH-58 furent également utilisés lors de l'opération Just Cause (invasion de Panama, au moins une perte), de l'invasion de l'Afghanistan et de l'Irak (35 pertes sur les 2 conflits). L'ARH-70, qui fut annulé, devait les remplacer.

La production du Bell 206B-3, qui avait été transférée au Canada en 1986, s'est terminée en 2010. Depuis, seul le Bell 206L-4 est toujours proposé à la vente. 7300 exemplaires furent construits au total par Bell, et près de 1000 par Agusta. Plus de 2300 exemplaires furent vendus sur le marché civil.

Outre les forces armées, le Bell 206 est apprécié des forces de police, et des journalistes. Ses qualités sont sa polyvalence, ses faibles coûts d'opération, sa bonne tenue en vol et son excellente visibilité.