Blog

Projet Bell 206 version LongRanger

La migration de la mécanique dans la maquette…

Le début

Après m’être décidé sur quel fuselage je désirais, je me suis rendu le 7 mai 2018 chez Heli Baumann a Belp. C’était ma 1ère visite dans ce superbe magasin et l’accueil fut très sympathique. Ne parlant pas du tout l’allemand, Christian Loosli a fait l’effort de s’adresser à moi en français. J’ai donc pu avoir la confirmation que ma mécanique était « compatible » pour ce fuselage. Il m’a proposer de se renseigner auprès de leur fournisseur sur la disponibilité du produit et de me renvoyer un mail. 4 jours après j’avais confirmation d’un délai de livraison de 2 semaines. J’ai donc confirmer ma commande de ce fuselage Funckey en classe 60 le 13 mars… J’attends donc de le recevoir ! 

Chose faite et dans les délais. J’ai pris livraison de mon Bell 206 LongRanger chez Baumann à Belp début avril 2017.

 

 Le voici enfin sorti de sa boîte après l’avoir reçu il y a quelques mois.

Il a fallut prendre les mesures de la mécanique et regarder les adaptations a faire pour l’installation de la mécanique dans le fuselage. Plusieurs essais ont été fait, et les cotes relevées pour un positionnement le plus précis possible.

L’ajustement de la sortie de la tête de rotor sur le haut du fuselage, a demandé beaucoup de temps et d’ajustement. En effet, la tringlerie passe près du fuselage et afin de garantir un mouvement libre, il a fallut découper l’arrondi du haut du fuselage et les bords directs.

Comme la mécanique sera installée sur une plaque pour la fixation rapide, un espace suffisant a du être créé pour le passage des tringles de commande latérale des servos. J’ai du comdamner  la fixation supérieur pour le verrouillage du fuselage, et je devrais trouver une autre solution; Ceci sera fait par la suite.

Des couples en bois aviation seront probablement collés contre le fuselage, afin de renforcer celui-ci en deux points. Cette rigidité devrait permettre de ne pas avoir des vibrations importantes, qui risquent de mettre en raisonnance l’ensemble du fuselage.

Il reste un espace juste suffisant pour l’épaisseur du support de la fixation. En effet, la mécanique du T-Rex est très haute par rapport à la maquette, et ce n’est que 6mm devant et env. 11mm derrière qui sont disponibles… Ce qui présage un travail de grande précision pour la création du support !

l’ajustement de la sortie du rotor de queue a été fait au moyen d’un outils de type Dremel, pour ajuster au mieux les contours de la mécanique de l’anticouple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*